Accueil

Retrouvez le nouveau numéro de la revue consacré à Pierre Benoit :


Pour l’acheter, cliquez sur le bouton :

Lu et approuvé :

La revue La Houle, c’était le cri de jeunes lyonnais, ambitieux et talentueux. Livr’arbitres, c’est – cent ans plus tard – le même cri, les mêmes ambitions. Ces jeunes gens-là ont vu le jour du côté de Metz et de la Moselle. Leur vin à eux ne s’appelle pas le Beaujolais, mais le crémant Schloss Vaux.

Francis Bergeron 


Si les chroniques littéraires des journaux de France et de Navarre s’exprimaient sur ce ton enlevé, on s’emmerderait moins à les lire.

Jean Raspail 


J’ai lu votre revue avec intérêt et sympathie.

Pol Vandromme 


Merci de l’envoi de votre revue. On y sent passer un grand courant de liberté. N’est-ce pas ça qui fait ou fera le plus peur ? J’y ajouterai peut-être de plus grands éclats de rire. Bonne chance à votre revue.

Michel Déon 


Bravo pour votre belle et passionnante revue.

Olivier Maulin 


Cette critique est piquante, juste de ton et montre que son auteur, à l’encontre de tant de professionnels qui ne prennent pas la peine – ou le temps – de lire les livres dont ils doivent rendre compte, a lu celui-ci.

Ghislain de Diesbach 


Je viens bien tard vous dire combien j’ai été sensible à la critique que vous avez bien voulu faire des « Seigneurs de la mort » dans votre revue. Je serais toujours heureux de vous accueillir à Goulaine si la Bretagne ne vous semble pas trop éloignée du pays messin !

Robert de Goulaine 


Encore bravo pour cet excellent numéro de Livr’arbitres, que je vais dévorer « cover to cover » comme disent nos bienfaiteurs !

Patrick Gofman 


Chers amis, votre revue me plaît bien. Je suis loin d’être d’accord avec tout, mais quelle importance ! Il y a à la fois un esprit sérieux et pas mal d’ironie. Le cocktail me parait bien dosé.

Thierry Marignac